BangBang : bangbangblog.com

La taupinière

Un Glorieux printemps en novembre

Mélanie Jannard
8 novembre 2012

C’est à La Quincallerie, ce soir que les éditions Pow Pow vous reçoivent pour le lancement du deuxième opus de l’aventure de Glorieux printemps, par Sophie Bédard.

Je n’avais pas trop insisté sur le blogue de mademoiselle Bédard dans les derniers mois pour ne pas me voler de punchs. J’ai été patiente, et mon nanane m’attendait sagement au retour travail cette semaine.

Pour le meilleur et pour le au pire

D’un côté, la fille intense; de l’autre, la Daria. Micheline (Mimi, pour les intimes) et Émilie sont des best malgré tout, et on s’était attaché à elles malgré nous avec la parution du premier tome. Bien que le talent de la jeune auteure Sophie Bédard soit indéniable… ça reste difficile de dire pourquoi. Parce que c’est le fun. Pour son langage juvénile, pour ses intrigues futiles qui nous ont déjà semblé si vraies. Ses allusions aux parties de travail que-l’autre-a-pas-fait et aux nouvelles âmes sœurs chaque deux semaines. On s’exaspère, parfois, devant des obstinages dans lesquels on se revoit bien trop pour passer par-dessus. On lit dans Glorieux printemps une adolescence figée, qui reste toujours un peu la même qu’on l’ait vécue en 80, 90 ou 2012.

À la blondinette-grassette rough and tough de la polyvalente Édouard-Montpetit avec qui j’ai le privilège de prendre la 85 chaque matin : si tu te reconnais, j’ai un livre à te conseiller.

Courir les lancements

Sur la page Facebook de l’événement, l’éditeur de Pow Pow, Luc Bossé, vous invite à aussi passer au lancement de Jane, le renard et moi, publié à La Pastèque. « Il y a tellement peu d’événements reliés à la bande dessinée que c’est dommage qu’ils tombent en même temps. C’est pourquoi nous déplaçons notre heure de lancement à 19 h [...] » Mettez votre linge le plus cool, et on se voit ce soir.

D’ici là, vous pouvez lire les premières pages de Glorieux printemps II en cliquant ici. Vous pourrez vous procurer l’album en librairie dès le 13 novembre.

Pas encore de commentaire.

La taupinière

Remous terreux majoritairement littéraires.

RUBRIQUES

Blogoliste