BangBang : bangbangblog.com

La taupinière

Dans un Mile End près de chez vous

Mélanie Jannard
16 novembre 2011

C’est hier soir qu’étaient lancés trois nouveaux titres des éditions Pow Pow dont fait partie le portrait attachant d’un Mile End, par Michel Hellman.

Ding dong. Je suis nue. Enfile n’importe quoi. Réponds au facteur, qui voulait simplement s’assurer que je ne me fasse pas voler mes nouvelles BD. J’ai choisi celle-là pour commencer. « C’est cool le Mile End, mais y a pas de métro qui se rend là, y a rien à part des cafés pis des restos tendance, pis ça coûte cher. »

Un ourson dans la ville

Sous la plume et les crayons de Michel Hellman, on découvre un quartier avant ses loyers trop dispendieux et ses endroits pseudo branchés. Aussi auteur de Iceberg paru chez Colosse en 2010, Hellman nous livre, cette fois, un recueil d’esquisses tracées alors qu’il habitait ledit endroit. Un peu comme si on fouillait dans le carnet de quelqu’un. Comme si on entrait dans son appartement sale d’adulescent mâle.

Michel est personnifié par un ours. Un jeune ours ours drôle, gentil, peut-être un peux trop doux parfois. (Un garçon qui m’emmène l’aider à choisir son bébé chat, même dans le but premier de chasser un rat de sa cuisine, je le marie sur le champ, noté?) à travers les saisons, il nous apprendra les origines de la chemise carreautée des Québécois et il enseignera aux Français comment traverser l’hiver. Il nous ramènera en pleine tronche la pauvre vie étudiante puis, s’amusera avec des dinosaures qui valent plus qu’un huard. On vit là des histoires, des mouvances, leur esprit naïf. Elles ont un petit quelque chose de musical.

Voilà le Mile End. À ne pas visiter en espérant l’action du siècle; plutôt, en prévoyant savourer un paysage tranquille, lentement, comme on savoure un onéreux café latte. J’ai bu le mien au creux d’Hochelaga, et ça a tout de même fonctionné.

Mile End, Patrick Hellman, Éditions Pow Pow, 136 pages.
Lire les premières pages

Pas encore de commentaire.

La taupinière

Remous terreux majoritairement littéraires.

RUBRIQUES

Blogoliste