BangBang : bangbangblog.com

La taupinière

Cat vs Human : humour félin

Mélanie Jannard
16 octobre 2011

Je profite de mon entrée comme chroniqueuse à Bédéphilement vôtre (les dimanches midi à CIBL) pour faire une pierre deux coups. Cette semaine, je faisais l’éloge de Cat vs Human; un blogue mis sur papier par la jeune designer californienne Yasmine Surovec.

J’ai commandé le livre en prévente sur Amazon. Fidèles à leur rapidité quasi précoce, le livre était entre mes mains le lendemain de la parution. J’ai aussi téléchargé la version Kindle. La qualité, est impressionnante, même en noir et blanc. Dans tes dents, iPad. (Bien que je lui concède : il doit mieux faire la Job – wink wink – pour les PDF.)

Histoires vraies

Cat vs Human, c’est bien entendu l’histoire d’une jeune fille et de ses trois chats. En bande dessinée. C’est tout. Point final. Banal comme ça. Évidemment, tout est dans la façon de le raconter. L’humour basé sur le quotidien, cette situation où tout le monde se reconnaît, mais que personne – avant l’auteure – n’avait pensé raconter ni même vu l’intérêt de le faire. En une planche ou deux, elle nous balance ces anecdotes toutes plus hilarantes et vraisemblables les unes que les autres. D’ailleurs, les deux ou trois délires supra imaginatifs d’Old crazy cat lady ou de Cats vs Dinausaurs sont selon moi les emmerdants du lot.

Le dessin hyper colorée de Surovec est assez simple et cartoonesque, mais le moindre détail qui importe au contexte est relevé. Le divan détruit, les stores démolis, les poils sur les vêtements noirs, le vomi dans les souliers rouges. On peut à peine crier à la caricature.

Effet de niche pour un livre de chats

C’est certain, le livre s’adresse aux gens qui aiment s’amuser. Aux amoureux des animaux. Plus précisément des chats. Idéalement aux gens qui vivent avec des chats. On élimine là une bonne trâllée d’humains, mais on s’en fout un peu. On ne peut pas plaire à tout le monde. Et merde. Que celui ou celle qui soit insensible au bébé chat qui se lèche l’anus ou au matou qui dégueule bruyamment à ses côtés pendant le sexe aille en enfer.

Visitez le blogue à l’origine du livre Cat vs Human où l’auteure publie régulièrement. Vous pouvez même lui commander des prints et des t-shirt mettant en vedettes ses petits héros ridiculement difficiles à suivre, mais ô combien adorables.

Cat Versus Human, Yasmine Surovec, Andrews McMeel Publishing.

Pas encore de commentaire.

La taupinière

Remous terreux majoritairement littéraires.

RUBRIQUES

Blogoliste