BangBang : bangbangblog.com

La taupinière

Radio Radio : faire déborder le vase

Mélanie Jannard
8 octobre 2010

Pour la deuxième fois depuis la sortie de Belmundo Régal, Radio Radio laissaient leur trace à Sherbrooke cette semaine. Cette fois-ci, c’est au Théâtre Granada que les choses se passaient.

Je devais répondre à l’appel. Parce que c’est comme ça, même si ça fait douze  fois (fiction, exagération) que je les vois. Un peu difficile de trouver quoi écrire sur un groupe qu’on a vu douze fois (fiction, exagération) en spectacle, mais prétendre ne rien avoir à ajouter d’un air blasé serait faible de ma part. Alors j’ajoute.

Ajouts, inviter des ami(e)s

Leur dernier spectacle en ville s’était passé au Boquébière, peu adapté au type de performance qu’ils donnent habituellement. Ils sont donc passés de la microbrasserie 18 ans et plus toute pleine avec une petite scène à un Granada… tous âges presque plein avec une grosse scène. (Mon sens du résumé est incroyable.) Comme je n’étais pas aux représentations de Fred Pellerin, il y avait longtemps qu’on avait pas vu le plancher bondé.  Environ 350 personnes peuplaient la place - dont des enfants, jeunes, des vrais de vrais enfants spécials, je retire mes paroles comme quoi le public de Radio Radio est plus « mature »; il est éclectique. Leurs invités surprise (on espérait encore le véritable Kenny G, mais bon) avaient donc de la place pour monter sur les planches, cette fois : Kim Ho, chanteur et guitariste de Creature qui a accompagné les trois lurons  une bonne partie du spectacle ainsi que Whitney Lafleur, dont le combo voix/attitude sur Kenny G non-stop fait « jaser jaser ».

Pièces de Cliché hot en patchwork, Belmundo presque en intégrale, chorégraphies cocasses, un morceau du tout premier album pour les fans vintage. On connaît la chanson, mais même si les spectacles se suivent, se ressemble, et qu’ils n’ont pas finit nues fesses tel qu’insinué dans une entrevue captée sur les ondes de CFAK un peu plus tôt la semaine dernière, les gars confirmaient une fois de plus qu’ils forment vraiment un « band de shows »; ils ne s’essoufflent jamais. Et nous, est-ce qu’on se tanne de les voir, après douze fois? Oui. Et on y retourne quand même la prochaine fois.


Radio Radio est en concert au Cercle à Québec ce soir même. Pour les groupies (Dieu sait qu’ils en ont), Twitter laisse croire à une éventuelle poutine de fin de soirée chez Ashton… préparez vos bons arguments pour les convaincre que c’est la meilleure. Ils sont gourmands.

Pas encore de commentaire.

La taupinière

Remous terreux majoritairement littéraires.

RUBRIQUES

Blogoliste