BangBang : bangbangblog.com

La taupinière

Quand Facebook s’en mêle

Mélanie Jannard
17 mai 2010

J’ai lu le coup de tête de Dominic Bellavance intitulé Toi et moi it’s complicated en bikini sur mon patio. D’une shot, un verre de sangria à la main. Il y a déjà deux mois de ça; veuillez excuser le délai.

J’avoue que Je ne savais pas trop où me placer vis-à-vis un roman dont le sujet premier est… Facebook. J’avais entamé un roman plus tôt (Sa propre mort, d’André Marois – toujours inachevé, mais j’essaierai d’y remédier) où les simples références au site me semblaient un peu ringardes. Soit.

Ramdam deux point zéro

Dans les dernières années, Dominic Bellavance a publié plusieurs romans jeunesse. Pas étonnant que son tout dernier ait tout d’un récit pour captiver nos ados : avec humour, des amourettes, des histoires de trompage, de suçage de cassage, de vengeance et, bien sur, de Faceook. Une espèce de saison de ramdam juste un peu plus vulgaire en 126 pages.  (Bien que Coups de tête ne s’identifie pas particulièrement à la littérature jeunesse, ça n’empêche rien, notre cher Ed avait d’ailleurs librement confié que sont Maudits s’adressait d’abord aux  ados.)

Facebook avant le fond

L’histoire compliquée d’un commis de Couche-Tard et de sa blonde gothique – à travers quoi j’ai quand même bien aimé voir passer des lieux-souvenirs de mes séjours dans la vieille Capitale plutôt qu’un name dropping d’endroits in de Montréal – est très accessoire. On met d’avant la forme du récit en changements de statuts, Facebook chat et autres just joined the group. C’est sans doute une des particularité de Coups de tête que de se lancer dans un truc du genre, sans crainte de se faire pointer du doigt par les Littéraires. S’il ne faut pas s’attendre à un nouveau Paradis clef en main (du même éditeur) en entament ce récit dérisoire, il reste que le roman est divertissant et audacieux. Il amusera les lecteurs avertis et captivera les « jeunes d’aujourd’hui », enrôlés par les médias sociaux avant l’apparition de leur premier poil pubien.

Pas encore de commentaire.

La taupinière

Remous terreux majoritairement littéraires.

RUBRIQUES

Blogoliste