BangBang : bangbangblog.com

La taupinière

Malajube à Québec : de fins boulangers

Mélanie Jannard
12 décembre 2009

C’était la première et – possiblement la dernière – fois que je mettais les pieds à L’impérial. Eh oui, voilà que je couronne mon épopée dans la capitale nationale. J’aurai vu une quinzaine de bands en show et fait de belles découvertes, notamment ce groupe de Montréal, Rome romeo, qui a bravé la tempête avec raison pour servir d’entrée à Malajube mercredi dernier.

Après plusieurs arpents de neiges et quelques remords (je savais que j’aurais dû prendre la poutine de Noël plutôt qu’une galvaude), puis  s’être fait passer pour des journalistes bien malgré nous, le photographe et moi se bidonnons pour se réchauffer, pour passer le temps un peu. La salle est très classe. La Bud Light, 5,50 $. Devant la scène, des adolescents sont assis au sol : ils « réservent leurs places », arborant un air de boeuf dont des funérailles ne sont même pas dignes. Cheer up! Vous avez payé 40 piastres pour être ici! Il va y avoir un beau spectacle!

Le polyvalent indie rock

Une batterie, trois guitares, une basse.  Des claves, un macbook, des maracas. Piste 15 de mon recorder : sur un fond de rock, « Le gars du piano fesse sur le drum à c’t'heure. ‘Faut que je mette « polyvalent » dans mon sous-titre ». Done. Rome romeo, c’est quatre garçons et une fille qui changent de place et qui chantent tous (en anglais), même le batteur. Ils jouent du rock et j’ai eu beau me creuser la tête pour y trouver une image acceptable, j’en suis venue à un semblant de Metric en plus réveillé, en moins hipster, mais pas vraiment. « À quoi tu comparerais ça, toi? » que j’ai demandé au photographe. « Peut-être Portishead, mais pas vraiment. » Soit, c’est une autre belle découverte à la I.NO (j’en avais parlé ici) que me réservait la fin de mon séjour chez Régis.

Le pain et la Bud Light

Voilà Julien Mineau qui monte sur les planches, un pain baguette en guise d’archet pour Les collemboles sur sa guitare-violon. Les autres garçons sont comme lui, tout de noir vêtus, à l’exception du batteur qui opte pour un look Addidas décontracté, un ensemble ton sur ton tout droit sorti du coffre à déguisements. En matière d’entrée sur scène, on n’aura rien à reprocher au quatuor qui d’ailleurs, ne se méritera que des caresses du début jusqu’au rappel. « T’es vraiment beau! » criait un fan excité parmi tant d’autres au parterre. « T’es vraiment clair quand tu parles! » lui a lancé le chanteur qui, lui aussi, semblait avoir travaillé la diction un peu chancelante qu’on lui connaissait. Call me a n00b, mais ce n’était que la troisième fois que je voyais Malajube en concert et parmi ces  références pauvres, c’est de loin le meilleur que je les ai vus donner. Survolant leurs trois albums, les gars remerciaient la foule en ayant – contrairement à la croyance populaire – autant de plaisir qu’elle. Malgré un temps de merde, ils étaient clairement heureux d’être là : ils pouvaient bien s’essuyer la face avec un ShamWow. Et si je n’ai qu’un commentaire critique et maladroit à donner, c’est qu’il s’agissait enfin du show qui m’a convaicue que le groupe en est absolument à voir en show. Décidément, ils sont loin d’avoir perdu notre confiance : on a croqué dans le pain baguette.

Les gars de Malajube seront en concert au Métropolis de Montréal le 18 décembre prochain où vous pourrez acheter leur tout nouveau EP, Contrôle. Vous pouvez aussi le commander en tout temps ou le télécharger  ici.

Toutes les photos ont été prises par Alexandre Julien. Cliquez pour aggrandir.

 

 

 

 

 

 

 

3 commentaires
  • Yanick Klimbo Tremblay
    13 décembre 2009

    Clair. Net et précis.. Pourquoi la première et dernière fois à l’Impérial? Pas encore une salle qui ferme?

  • Mélanie Jannard
    13 décembre 2009

    Non non, simplement que je quitte Québec.

  • Mike B
    17 décembre 2009

    Dommage, j’aimais bien lire sur Québec, surtout lorsqu’elle est racontée par des yeux frais et coquins comme ceux de la taupe.

La taupinière

Remous terreux majoritairement littéraires.

RUBRIQUES

Blogoliste