BangBang : bangbangblog.com

La taupinière

Comme à la télévision (le show)

Mélanie Jannard
19 octobre 2009

Bien qu’on soit en break, Le Téléphone rouge ne cesse de m’appeller et ce samedi, il m’invitait à voir l’orchestre de Gabriel Lacombe, de Louis-Philippe Jean Bart et de Louis-Philippe Parent. Vous les connaissez peut-être mieux comme Linso Gabbo, Jeanbart et Figure 8… Omnikrom, genre! Je leur ai même adressé la parole. [L'entrevue sera en ligne ce week-end. « Petits » problèmes techniques...]

C’est à l’heure où le deuxième groupe monte habituellement sur scène que MC La Sauce a réussi à le faire sans tomber. Objectivement, je pourrais dire qu’elle est plutôt jolie, un peu drôle et qu’elle a de belles boules, mais je n’ai rien de constructif à ajouter sur sa performance, j’étais aussi un peu ailleurs. Accompagnée d’une petite blonde comme deuxième « MC », l’abitibienne balbutiait Fuck you esti pour des jeunes nymphettes et leurs amis gais qui ne la connaissaient pas et ne semblaient pas vouloir la connaître : ils veulent Omnikrom main-te-nant.

Saute en l’air pour te réchauffer

Mes souvenirs des dernières traces d’Omnikrom à Sherbrooke sont des salles chaudes et bondées.  C’est donc à ma grande surprise qu’on ne pouvait pas vraiment compter sur la chaleur humaine pour combler la température glaciale du Téléphone rouge ce soir-là. Puis ou bien j’avais perdu la notion du temps, ou bien le show avait l’air un peu précipité. Sans doute un peu déçu, le fameux trio a tout de même su livrer  sa marchandise avec l’énergie ponctuée de mimiques amusantes qui le définit depuis toujours. Pour ma part, je n’ai pas besoin de sentir la moiteur de mes voisins pour apprécier un spectacle, ce qui semblait aller de même pour les fans inconditionellement présents. Après tout, ils ont reçus ce qu’ils voulaient : bon dosage des « vieux » et des futurs hits, combiné à l’absence de ceux qu’on a trop entendus. C’était ma première fois depuis la sortie de Comme à la télévision et j’ai aimé ça.  D’ailleurs, ce n’est pas dans mes habitudes, mais je me sentais wild et j’ai noté la set list que je prends maintenant plaisir à décoder :

01 – Je crie encore
02 – Plus tard
03 – Dans tes rêves
04 – Été hit
05 – Laisse aller tes fesses
06 – Brille brille pour vous
07 – Que douillet
08 – On le fait mal
10 – Kryptonite
11 – Les tronches
12 – Prends une photo avec moi (Le Matos remix)
13 – Chicks géantes
14 – Comme à la télévision
15 – Casquettes de géants

Voilà, donc. (S’il y a quelque chose dont je me fous quand je lis un retour sur un show, c’est bien une transcription de la set list. Mais ça fait beau.) Même si on m’a bien nourrie, j’aimerais voir de quoi a l’air le nouveau spectacle en salle (plus la bière cheap, moins les adolescents ah, on ne peut pas tout avoir). Il faut croire que les bars de Sherbrooke sont moins banane qu’ils ne l’ont déjà été…

N’oubliez pas de surveiller BangBang « du coin d’l'oeil » pour l’entrevue avec Omnikrom qui sera en ligne sous peu.

omnikrom09_tvblasters-noise

7 commentaires
  • Mike B
    20 octobre 2009

    S’il y a quelque chose dont je me fous quand je lis un retour sur un show, c’est bien une transcription de la set list = je seconde.

    On dirait que les gens pensent être plus à l’affût/hot/au courant/super connaisseur du band, en faisant ça.

    N’importe quoi.

    J’aime tes retours, ceci dit.

  • Yanick Klimbo Tremblay
    20 octobre 2009

    J’viens péter votre bulle les coquins!

    J’aime bien les setlists, pas pour leur dimension « Je suis tellement à l’affut, j’ai pris en note toutes les tounes, je crisse ça sur le Net, sur mon blog très hipster- scenester! »

    C’est plutôt pour pouvoir comparer avec les tournées précédentes, les autres soirs lors de la tournée ou avec la ville d’à côté.

    On s’entend qu’il y a une différence entre un setlist d’Omnikrom (2 disques/un mixtape sur Jackson assez mauvais de JeanBart/3 ans de carrière) qu’avec un setlist d’Obituary, Clutch, Metallica ou Tool, Flaming Lips ou Radiohead… des artistes qui roulent depuis longtemps et qui ont de nombreux albums à présenter, donc un catalogue assez inépuisable…

    Ceci étant dit, mlle La Taupe, vos papiers sont bien intéressants!

  • Mélanie Jannard
    20 octobre 2009

    Bof, peut-être que je ne suis pas une vraie mélomane. J’y vois peu d’utilité au sens de « quoi, tu penses que je vais me graver un CD pour recréer le show dans mon salon? » Mais comme j’ai dit, je l’ai fait pour être hip et retester mes connaissances : j’avais noté des lignes obscures des tounes au lieu des titres…

    Yanick, je comprends ton point, mais Omnikrom, ça fait fucking quatre ans, pas trois. T’as pas écouté l’album? Allez, je me doute bien que vous ne soyez pas fous d’électro rap, mais c’est cool que vous ayez pris la peine de lire ce que j’avais à en dire en pouvant y trouver un intérêt. Merci!

  • emsi
    20 octobre 2009

    Moi ça me déplaît pas tant, les setlists. Pour un band qu’on n’a pas récemment vu en show (voire jamais), ça permet d’avoir une vague idée des tounes qu’ils décident de traîner sur scène. (Et donc, par ricochet, de nous donner/enlever le goût d’aller voir ledit groupe en show dans un futur proche.) Oui c’est sans doute plus intéressant/pertinent pour les bands à la discographie foisonnante que ceux qui ont encore peu d’albums à leur actif, mais même là.

    En ce qui a trait à Omnikrom: fucking quatre ans, deux albums et également deux EP, ajouterai-je. (Fan de l’époque «On est mieux qu’ta mère, plus forts que ton père»? J’assume.)

  • Mike B
    20 octobre 2009

    Tu soulèves, encore une fois Klimbo, un point intéressant pour les groupes ayant une discographie plus grosse que la collection de disques de ma mère.

    Toutefois, en général, ces groupes font tout de même les hits pis les récentes. Et lorsqu’ils font un truc plus surprenant, normalement, on le dénote.

    Donc je considère encore que les fois pertinentes intéressantes de mettre un setlist complet pour un retour de spectacle est rare.

    Mais je concède que ça donne lieu à des débats endiablés.

  • Etienne Dubuc
    20 octobre 2009

    Sans être complètement essentiel à un retour de spectacle, la set list est plaisante à intégrer. Admettons que j’aurai pas été voir Metallica, j’aurais clairement été sur le net pour savoir quelles chansons ils avaient clanchées. Comme ça j’aurais pu être plus en criss d’avoir rater le show ou bien moins déçu parce que de toute façon la set list m’intéressait pas.

    Ça l’ajoute évidemment rien à la qualité de la critique, parce que la set list change absolument rien au reste du contenu. C’est simplement une petite valeur ajoutée plaisante dans certaines occasions. Et comme Klimbo la dit, 2 albums pas de set list, 8-9 albums yessir!

  • [...] après une défaite du CH que j’ai eu la chance de les rencontrer dans une ambiance très fraîche, sur une causeuse [...]

La taupinière

Remous terreux majoritairement littéraires.

RUBRIQUES

Blogoliste